Football / Coupe de la Caf : CF Mounana–Asec Mimosas

Les Gabonais ont dominé les débats, mais sans toujours convaincre jusqu'au bout.

'ON va les piler chez nous. Je jure qu'on va les piler à Abidjan." Ces mots prononcés par Aristide Bancé avant d'ouvrir la porte du vestiaire de l'ASEC Mimosas, quelques minutes après le coup de sifflet final, sonnent comme l'enfer qui attend le CF Mounana, le week-end à venir, dans le cadre du match retour du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération africaine de football (Caf).

Une seconde manche qui, en cas d'élimination, samedi prochain en Côte d'Ivoire, laissera bien des regrets aux Mounanais, qui n'ont malheureusement pas su matérialiser leur bonne production aller - la physionomie des débats en dit long -, par un succès plus nette.

C'est que, jusqu'à la réduction du score par le défenseur central ivoirien, Souleymane Koanda, les poulains de Kevin Ibinga étaient en ballotage très favorable face aux Ivoiriens évoluant sans leur dernier rempart burkinabé, Hervé Koffi Kouakou, blessé pendant l'échauffement.

Mais aussi de Bancé, laissé sur le banc et qui n'a refoulé la pelouse de ses exploits de la Coupe d'Afrique des nations 2017 que lors des sept dernières minutes.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.