Cyclisme : Des Jeux à oublier très vite

Quand on jette un regard sur les résultats du cyclisme gabonais lors des 8es Jeux de la Francophonie, on constate que la formation gabonaise est la seule dont les six coureurs engagés n'ont pas pu terminer la course.

Ces cyclistes ont fait des chutes ou ont abandonné. Ne supportant pas le rythme de la compétition. Did not finish (n'a pas terminé, ndlr), c'est la formule qu'on pouvait lire à côté des noms de Loïc Demaka, Paul Junior Maroga Mouckoga, Toussaint Mouanga Anguilet, Glenn Morvan Moulingui, Rodney Mouloungui et Franso Rael Ndzaou.

Pour les coureurs interrogés, les vélos qui ont été mis à leur disposition seraient la principale cause de leur mésaventure. «  Nous avons tous eu des ennuis mécaniques. Les vélos n'étaient pas adaptés à la course sur route », ont-ils indiqué. Cette situation serait due à une sombre affaire de loyer impayé.

«  Pour préparer ces Jeux, nous avons voulu récupérer le bon matériel laissé par l'ancien bureau à Franceville, dans un petit hôtel local. Les bons vélos de compétition y avaient été laissés pendant la dernière Tropicale Amissa Bongo. C'était le choix de l'ancien bureau fédéral. Sauf que grande a été notre surprise d'entendre la propriétaire nous réclamer un an de loyer », a déclaré le secrétaire général de la Fegacy, Jean Bruno Moutouboulou.

Pour beaucoup, le manque de championnat et autres tournois locaux seraient les principales causes de cette déconvenue.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.