Athlétisme : Quel engouement !

C'est à l'initiative du réseau des femmes leaders du Moyen-Ogooué (Reflem) que la première édition du marathon féminin, baptisé « Ma Migoévenne », a eu lieu le week-end dernier dans les rues de la commune de Lambaréné, chef-lieu de la province « G3 ».

Plusieurs femmes (jeunes et adultes) de la ville du Dr Schweitzer se sont donné rendez-vous pour rivaliser d'efforts. Au cours d'un marathon placé sous la thématique « Sports pour bien démarrer », selon Fabiola Ada, secrétaire général de cette entité associative. Deux cross étaient au menu des organisateurs qui ont également pensé à la sécurité, à la santé, etc.

Le premier départ concernait les femmes âgées de 35 ans et plus, sur une distance de 1,5 km. La seconde course était, quant à elle, destinée aux minimes dont Anne Missiendzou (12 ans), et autres filles dont l'âge allait jusqu'à 34 ans. Elles ont bravé 2,5 km. Au-delà de la difficulté liée au parcours, de nombreuses coureuses, encouragées tout au long du trajet par les riverains, ont réussi à franchir la ligne d'arrivée.

Actrice et marraine de l'événement, la ministre déléguée aux Sports, Laeticia Diwekou, a estimé que « l'essentiel était de participer à la fête sportive entre femmes migovéennes. Car le concept de vivre ensemble et notre unité nationale prônée par le chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba nous ont motivé à organiser ce cross. Parce que le sport est la santé, et la santé c'est la vie... ».





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.