Sommet de l'Union africaine (UA) : Ali Bongo Ondimba prend part aux travaux

Aux côtés de plusieurs de ses pairs du continent, le chef de l’État est à Addis-Abeba (Éthiopie), où il prend part à la 28e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement avec, en ligne de mire, l'élection du successeur de la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini Zuma à la tête de la Commission de l'organisation panafricaine.

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, est arrivé, hier, à Addis-Abeba, où il prend part, dès aujourd'hui et jusqu'à demain, à la 28e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA).

Pendant ces deux jours, le chef de l’État et nombre de ses pairs examineront plusieurs points inscrits à l'ordre du jour. Notamment le financement de l’UA, la zone de libre-échange continentale et la demande de réadmission du Maroc au sein de l'UA après 32 ans d’absence.

Ces assises continentales seront également marquées par l’élection très attendue du nouveau président de la Commission de l’UA. Cinq candidats sont en lice pour succéder à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini Zuma : l'ancien diplomate onusien originaire du Sénégal, Adboulaye Bathily, et quatre ministres des Affaires étrangères : le Dr Amina C. Mohamed du Kenya, Moussa Faki Mahamat du Tchad, Agapito Mba Mokuy de la Guinée-Equatoriale et Pelonomi Venson Moitoi du Botswana.



J.K.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.