Passation de charges au ministère de la Communication : Ikambouayat Ndeka face à ses défis

Vendredi dernier, l'ex-gouverneur de la province de l'Estuaire, Rigobert Ikambouayat Ndeka, a officiellement pris ses fonctions de ministre de la Communication en remplacement de Guy Maixent Mamiaka.

Le sortant, qui n'a fait que 6 mois à ce poste, a cédé à son successeur les dossiers brûlants du secteur. Il lui faut désormais se mettre très vite au travail, même s'il a demandé à ses nouveaux collaborateurs du temps pour s'imprégner des affaires avant qu'ils ne lui posent les problèmes. Et ils sont nombreux et largement égrenés par le Syndicat national des professionnels de la communication (Syprocom).

Les choses s'annoncent peut-être corsées, mais rien dont on ne puisse venir à bout si on est homme de consensus et d'écoute soucieux, comme il l'a dit, du devoir d'exemplarité, de probité et autres éthiques, exigences de la hiérarchie.

Ikambouayat Ndeka est attendu au pied du mur comme le maçon pour redonner à cette administration ses lettres de noblesse. Encore heureux que l'Economie numérique, l'autre portefeuille de son ministère, semble bien se porter !



L.R.A.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.