Opposition : Barro-Chambrier personnalise le débat

Après la Nyanga et la Ngounié, le Rassemblement Héritage et modernité (RHM) était récemment dans le Woleu-Ntem, afin de consolider son implantation dans cette province.

Son président, Alexandre Barro-Chambrier, a procédé aux installations de plusieurs responsables de coordination. Puis, il a décliné l'identité dudit parti, à travers des causeries au cours desquelles il a passé son message, et évaluer son poids politique dans cette contrée du nord du pays.

A chaque étape, le Secrétaire Général du parti, Michel Menga M'Essone, donnait les raisons de cette tournée dans le nord Gabon. « Nous sommes venus pour l'implantation de notre parti dans cette partie du Gabon et notre parti s'appelle RHM. » Non sans préciser que : « Nous avons créé ce parti, parce que nous avons constaté que notre pays était en train de suivre une direction dangereuse. »

Et de poursuivre : « Nous avons tiré la sonnette d'alarme pour dire que cela ne va pas. Pour dire que la gouvernance est mauvaise. Pour dire qu'on ne peut pas comprendre qu'un pays comme le nôtre qui regorge de cadres puisse avoir recours aux étrangers, comme directeur de cabinet du président de la République. C'est ce que nous avons commencé à dénoncer depuis des années. Il y avait un directeur de cabinet du président de la République qui est Béninois. Loin d'être xénophobe, c'était lui qui présidait aux destinées du pays. Comment est-ce possible pour un pays qui regorge d'intellectuels à foison ? »


C.O.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.