Sénat/Examen du projet de loi de finances 2018/ : Les ministres se succèdent

Tour à tour, Paul Biyoghe Mba, Étienne Massard, Lambert Noël Matha et Nadine Anguile Obame sont allés défendre devant les sénateurs, comme il y a quelques jours à l'Assemblée nationale, leurs prévisions budgétaires pour l'année 2017-2018.

LE tour est revenu aux ministres de la Prévoyance sociale, Paul Biyoghe Mba, de la Défense nationale, Étienne Massard Kabinda, de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, et au chef du département de l’Education nationale, Nadine Patricia Anguile Obame, de défendre leur projet de budget face aux sénateurs.

Tour à tour, ils ont, dans un premier temps, présenté les missions des départements ministériels dont ils ont la charge, l’état des lieux, l’exécution du budget 2017 et les prévisions de l’année 2018.

Pour ce qui est du ministère de la Prévoyance sociale, Paul Biyoghe Mba prévoit un budget global de 55.419.414.136 francs. Il entend le répartir ainsi qu’il suit : 12.931.602.217 francs pour les dépenses du personnel ; 530.000.000 francs pour les dépenses des biens et services et, pour les transferts, 41.957.811.919 franc.

Pour sa part, Nadine Patricia Anguile Obame de l’Education nationale est allée défendre un budget qui prévoit d'améliorer la qualité de l’enseignement à travers la mise en œuvre des projets de transformation et de mise aux normes des établissements scolaires sur l’ensemble du territoire, mais aussi de réduire le déficit en enseignants par le recrutement de plus de 1000 professeurs dans les disciplines fondamentales, etc.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.