Diplomatie : Flavien Enongoue présente ses lettres de créance

La cérémonie s'est déroulée au palais Episcopal, situé à une vingtaine de kilomètres d'Andorre-la-Vieille, capitale de la principauté.

L'AMBASSADEUR Haut représentant du Gabon en France, Flavien Enongoue, a présenté, vendredi dernier, au coprince épiscopal d'Andorre, Mgr Joan-Enric Vives Sicilia, les lettres de créance qui l'accréditent auprès de cette principauté limitrophe à l'Espagne et la France, dans le massif des Pyrénées. Cette cérémonie, qui s'est déroulée au palais épiscopal, bouclait la série de présentation des lettres de créance par onze nouveaux diplomates accrédités auprès de la principauté d'Andorre.

Après avoir accompli le geste symbolique, Flavien Enongoue s'est entretenu avec Mgr Joan-Enric Vives Sicilia, qui avait à ses côtés le ministre andorran des Affaires étrangères, Maria Ubach Font. Les deux personnalités ont procédé à une large revue des questions d'intérêt commun, tout en explorant les voies et moyens de renforcer la coopération bilatérale.

La veille de la cérémonie de présentation des lettres de créance, Flavien Enongoue, qu'assistait le conseiller en charge du suivi de la coopération avec Andorre à l'ambassade du Gabon en France, Jessie Bongo Ondimba, avait été reçu en audience par Maria Ubach Font. Le renforcement de la présence économique d'Andorre au Gabon et les opportunités d'investissements ont occupé une place de choix dans leurs échanges.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique

 

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.