Dialogue national : La diaspora montre la voie

REUNIS récemment à Orléans en France, les Gabonais de l’étranger, tous bords politiques confondus, ont revisiér le climat sociopolitique du Gabon. De l’opposition comme de la majorité, ces compatriotes ont épousé l’idée d’un dialogue apaisé orienté vers les préoccupations des Gabonais. Toutefois, ils ont invité le peuple à rejeter le débat de personnes et à s’éloigner de l’idéal.

Cette rencontre initiée par Cyrille Ona, coordinateur du "Mouvement cohérence démocrate", avait comme invités Anne-Marie Dworaczek-Bendome, de la majorité présidentielle, le pasteur Simon Beyenet, membre de l’Union nationale et, Arnauld Engandji, directeur général de Gabon Oil Company (Goc). Autour d'eux, l’initiateur a énoncé les perspectives de son mouvement. Il s’agit pour eux d’amener la classe politique et le peuple gabonais à s’approprier l’idée du dialogue apaisé, le renouvellement de la classe politique, avec plus de jeunes et de femmes, etc.

Au terme de ces échanges et des expériences partagées, la diaspora a indiqué que leur exemple est une preuve de ce que le dialogue national peut se tenir.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.