Audience solennelle de rentrée de la Cour constitutionnelle : " Rendez force au droit "

Dans son intervention, la présidente de la Haute juridiction, Marie-Madeleine Mbourantsuo, a appelé à une réécriture de certaines dispositions de notre corpus juridique.

RENDEZ force au droit. Reconstruisez ce consensus autour de notre Constitution qui participe à la stabilité et à la paix dans notre nation." Cette "supplique de la Cour constitutionnelle adressée au président de la République" est l'un des passages importants de l'allocution prononcée, hier, au palais de la Constitution (siège de la Haute juridiction), par Marie-Madeleine Mbourantsuo, présidente de ladite institution, à l'occasion de l'audience de rentrée solennelle de la Cour constitutionnelle (CC).

Une supplique amplement justifiée au regard des invectives, critiques, intimidations, menaces et pressions en tout genre dont ont été particulièrement victimes, selon elle, les membres de la Haute juridiction durant la période du contentieux électoral du scrutin présidentiel du 27 août dernier.

Pourtant, a-t-elle indiqué, de novembre 2015 à juin 2016, la CC a initié, à l'échelle nationale, une vaste opération de formation et d'éducation de l'ensemble des forces vives de la nation de manière à lever, dans la mesure du possible, toutes les équivoques, suspicions, craintes et incertitudes à la veille de l'élection présidentielle.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.