Transactions bancaires : La BEAC veut voir clair

Transactions bancaires : La BEAC veut voir clair

Les établissements de crédit de la Communauté économique de l’Afrique centrale (Cémac) sont désormais sous pression. Le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, vient d'exiger à leurs hiérarchies respectives de transmettre, désormais, chaque jour à la banque centrale, les données relatives à leurs transactions financières.

Selon un expert gabonais, il n'y a pas matière à s'inquiéter. Étant donné que cette directive entre naturellement dans le cadre des activités de suivi de l'institution.

Selon la Commission bancaire d'Afrique centrale (Cobac), la Cémac compte 65 établissements de crédit (dont 11 établissements financiers). Lesquels sont répartis dans les États membres. Au Cameroun, on totalise 15 banques et 8 établissements financiers ; en Centrafrique, 4 banques ; au Congo, 11 banques ; au Gabon, 10 banques et 3 établissements financiers ; en Guinée Equatoriale, 5 banques ; et au Tchad, 9 banques.



SCOM



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.