PSGE / Bilan : 300 milliards au profit des revenus modestes

En février 2010, le gouvernement décide et acte la revalorisation du SMIG de 80 000 francs à 150 000 francs. Cette augmentation dans les secteurs privé et public doit booster le pouvoir d’achat des salariés à faible revenu.

Le SMIG qui était de 44 000 francs dans les années 1980 avait déjà été revalorisé à 80 000 francs en 2006, avant d’être rééchelonné à la hausse dans les années 2010. Près d’un Gabonais sur quatre a été concerné par ces mesures de revalorisation des minima salariaux.

Pour la fonction publique, en plus de la revalorisation du point d’indice de la solde de base de 400 à 425 francs, plusieurs accessoires de solde ont été réévalués depuis 2009. Ainsi, l’aide à la propriété des agents publics est passée de 75 000 francs à 150 000 mensuels pour les agents de catégorie A; de 50 000 francs à 100 000 pour la catégorie B et de 18 000 francs à 50 000 pour la catégorie C. L’indemnité de transport est désormais fixée à 35 000 francs pour l’ensemble des agents, contre 17 000 francs précédemment.

L’extension de la couverture maladie aux Gabonais économiquement faibles a permis de leur redistribuer 93 milliards de francs en 6 ans. De même, l’allocation familiale mensuelle a été revalorisée, passant de 4000 francs à 5000 francs par enfant, soulignant l’attachement du pays à soutenir la cellule familiale et la sécurité sociale des enfants.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.