PRE : La Banque mondiale et le FMI font le point

Le ministre en charge de l’Economie et de la Prospective, Régis Immongault, s’est entretenu, tour à tour, le 23 février dernier à son cabinet, avec une délégation de la Banque mondiale conduite par la co-responsable du programme d’appui budgétaire au Gabon, Carine Clert, et une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par Koffie Ben Nassar.

Avec la Banque mondiale, les échanges ont porté essentiellement sur la gestion économique du pays selon le Plan de relance économique (PRE). « Il y a une gestion qui est dans l’ensemble satisfaisante et qui va dans la bonne direction. Mais il y a une inquiétude qui a été transmise aux autorités. C'est celle relative aux dépenses sociales », a indiqué Carine Clert. En effet, pour la Banque mondiale et ses partenaires, les dépenses sociales sont en baisse, en termes réels, et ne sont pas suffisantes pour répondre aux attentes des populations.

En deuxième heure, le ministre Régis Immongault s’est entretenu avec la délégation du FMI sur les récents développements économiques du Gabon. Cette visite de 4 jours a permis au Fonds d’avoir des informations précises sur l’évolution de l’économie gabonaise et de la situation financière, afin de préparer la prochaine revue du Gabon.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.