Piratage audiovisuel en Afrique : Un frein !

Créée en 2015, Convergence est une association africaine de protection et de valorisation de la création audiovisuelle, qui offre l’opportunité à toutes les parties prenantes de mieux développer l’industrie culturelle.

De passage à Libreville, la présidente de cette organisation non gouvernementale, Béatrice Damiba, a présenté, mercredi dernier, au Radisson Blu de Libreville, cette structure panafricaine à la faveur d’une conférence de presse.

« Il s’agissait pour moi, présidente de l’association Convergence, de venir faire une présentation de l’association, pour la faire connaître au Gabon, au monde de la communication, pour pouvoir avoir des relais de communication au monde culturel, des créateurs, musiciens, cinéastes, télévisions, parce que notre objectif est de travailler à la protection et à la valorisation de la création audiovisuelle en Afrique », a expliqué Mme Damiba.

Au cours de ses échanges avec la presse, la directrice de Convergence a édifié l’assistance sur les méfaits du piratage audiovisuel et mis en lumière ses conséquences néfastes sur les économies africaines.

Selon Béatrice Damiba, il ne s’agit pas pour l’association de venir se substituer aux structures nationales pour mener la lutte contre le piratage, mais de les accompagner par des conférences, et des campagnes de sensibilisation et d’information.

AEE

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.