Mise en œuvre de l’AFE : Le comité national désormais outillé

La première étape de la mise en œuvre de l’Accord de facilitation des échanges (AFE) au Gabon a été clôturée jeudi dernier à Libreville par la ministre du Commerce, Madeleine Berre, assistée de sa déléguée, Irène Lindzondzo.

Celle-ci a consisté à la formation du Comité national de facilitation des échanges sur les outils et instruments de commerce international et de la concurrence.

Cette formation entre dans le cadre du programme d’accompagnement de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) aux pays en développement, et s’inscrit dans la mise en œuvre de l’Accord de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur la facilitation des échanges.

Quatre jours durant, les experts de la CNUCED et de l’OMC ont planché avec le comité national sur les dispositions de l’AFE et confronté les réglementations sectorielles nationales concernées par ces questions.

Ils ont également mis en perspective l’ensemble des supports documentaires concourant à la mise en place du Comité national de facilitation des échanges et actualiser la classification des mesures de l’AFE dans les catégories B et C, en vue de leur notification à l’OMC.

Au sortir de ces travaux, des recommandations ont été faites pour favoriser l’arrimage du Gabon à l’agenda multilatéral. Il s’agit, entre autres, de veiller au suivi et à la mise en œuvre des recommandations du module dispensé.

 

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.