Actes d'incivisme à Libreville : Destruction des plantes ornementales

Après la zone dite '' Lac Bleu'', sur la Voie-Express de Libreville, il y a moins d'un an, où des individus non identifiés avaient détruit des plantes qui embellissent la ville, la même scène s'est reproduite dans la nuit du 15 au 16 mai dernier.

Cette fois-ci, ce sont les arbustes plantés par la mairie le long de la barrière de l'aéroport international Léon-Mba, à partir du lycée Paul-Indjendjet-Gondjout jusqu'à l'entrée de la zone de l'armée française, qui ont été saccagés, visiblement à l'aide des machettes ou arrachés à la main.

Et drôle de coïncidence, un conseil municipal se tenait à l'hôtel de ville de Libreville à cette même date. Comme lors du premier acte de saccage.

Cette action reste '' un acte criminel'' pour plusieurs Librevillois rencontrés sur les lieux. Car, la plante, l'arbuste comme l'arbre sont, selon eux, des éléments très importants dans notre environnement. Ils ont un rôle écologique, de détente et de loisir, d'isolation phonique, décoratif, de traitement des maladies, de lutte contre la pollution, contre le ruissellement et l'érosion, ainsi que de protection, entre autres.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.