Mines/Conjoncture 1er trimestre 2016 : Le groupe Comilog en petite forme

LE chiffre d’affaires du Groupe Comilog (Eramet manganèse) est en baisse de 10 % par rapport au 1er trimestre 2015. Il s’est établi à 195 milliards de francs contre 216 milliards de francs il y a un an. Selon sa maison-mère, le groupe métallurgique français Eramet, la production mondiale brute d’acier au carbone, principal débouché du manganèse, a reculé de 4 % sur le 1er trimestre 2016 par rapport au 1er trimestre 2015.

« Certains secteurs, comme celui de la construction en Chine, ont néanmoins montré une légère reprise au cours du trimestre, et les stocks de logements vides dans les grandes villes ont ainsi baissé sensiblement par rapport au 2nd semestre 2015. La contraction du marché de l’acier au carbone a eu pour effet une forte baisse des prix du minerai de manganèse CIF Chine 44 % (source CRU), qui a atteint au cours du 1er trimestre 2016 son plus bas niveau jamais enregistré depuis la création de cet indice (2,07 USD/dmtu en moyenne au 1er trimestre 2016) », souligne le groupe dans un communiqué de presse.

Dans ce contexte, Eramet a décidé de suspendre, durant près de 4 semaines, sa production de minerai de manganèse à Moanda au Gabon, au cours du 1er trimestre 2016. En mars 2016, le prix du minerai CIF Chine 44 % (source CRU) est remonté à 2,53 USD/dmtu, soit une augmentation de plus de 40 % par rapport au point bas de février.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.