Conseil d'administration de la BICIG : l'actionnaire majoritaire est...

Le Fonds gabonais d'investissements stratégiques (FGIS) vient d'acquérir 41% des parts détenues par la BNP Paribas, dans le capital de la Banque internationale pour le commerce et l'industrie du Gabon (Bicig). C'est la principale information à retenir du Conseil d'administration de ladite banque, dirigé, hier, à Libreville, par son président Etienne-Guy Mouvagha Tchioba.

Avec cette prise de participations du FGIS, l'Etat gabonais, qui détenait déjà 26,35% des parts de la Bicig, devient désormais, via le fonds dont il est le propriétaire, l'actionnaire majoritaire avec 67,39% des actions. BNP Paribas, après avoir cédé 41% de ses actions, reste actionnaire à hauteur de 6%. Le reste des parts est détenue par des privés gabonais, à hauteur de 26,61 %.

Avec ce nouvel actionnariat, qu'est-ce qui va changer pour la banque et sa clientèle ? « Avant de répondre à cette question, il convient tout d'abord de situer le contexte dans lequel s'est opérée la nouvelle configuration de l'actionnariat de la banque. Au départ, la BNP était claire : il fallait que les autorités gabonaises trouvent un nouvel actionnaire. Dans le cas contraire, la BNP Paribas allait nous imposer un repreneur. C'est ainsi que l'Etat est entré dans la course, via le Fonds gabonais d'investissements stratégiques, avec l’acquisition des 41% des parts de la BNP », a expliqué Etienne-Guy Mouvagha Tchioba.

Willy NDONG

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.