Journée nationale de la femme : célébration en différé

Les questions d’approche genre, de sexisme, de discrimination et d’autonomisation de la femme ont longuement été abordées vendredi à l’hémicycle du Conseil économique et social (CES), à Libreville, dans le cadre de la Journée nationale de la femme, célébrée en différé.

Les femmes, de tous bords, en ont profité pour débattre des maux auxquels elles sont confrontées au quotidien. Parmi ceux-ci, les « pratiques sociales discriminatoires et la violence comme entrave aux ambitions professionnelles des femmes et des filles ».

 

Ce thème se justifie, selon Vanessa Yalanzele, psychologue du travail et conférencière, par le fait que les « femmes sont victimes de nombreuses frustrations et injustices en milieu professionnel ». Avant d'argumenter : « La société entière doit mettre fin à tous les clichés sociaux et comportements qui tendent à placer la femme comme un être irrationnel, faible, d’autant que toutes ces idées préconçues entraînent forcément à la violence. Laquelle entrave l’évolution professionnelle de la femme. »

Allant plus loin, Mme Yanlanzele a estimé que les échanges issus de cette conférence-débat devraient amener les uns et les autres à modifier leur vision de la femme.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.