Destruction des kiosques ''Mbolo-Dehors'' : La mairie de Libreville dégage sa responsabilité

LA mairie de Libreville, par le biais de l'inspecteur général municipal, Maixant Ngoungade, a réagi, hier, au sujet de l'opération de destruction des kiosques qui longeaient la façade principale du magasin Géant Casino (ex-hypermarché Mbolo), qui a eu lieu le 22 juin dernier. Au cours de cette rencontre de clarification, les autorités municipales ont réfuté toute implication de l'hôtel de ville dans cette opération de déguerpissement.

«  La mairie de Libreville n'a pas pris une décision administrative pour la démolition de la devanture de Mbolo. Elle a plutôt été saisie par la société Géant Casino, qui a sollicité un permis de démolir », a déclaré l'inspecteur général.

A cet effet, a-t-il notamment souligné, le décret 06/2012 du 13 février 2012 relatif à l'urbanisme donne compétence à la commune de Libreville de pouvoir délivrer un permis de démolir. «  A ce titre, n'importe quel requérant, qui estime opportun de pouvoir démolir une construction dans sa concession, qui présente toutes les conditionnes exprimées dans le décret, a le droit de saisir le maire. Et la loi précise qu'au bout de quinze jours, si le requérant n'a pas reçu de réponse, il a le droit d'aller démolir. Parce que cela est considéré comme un avis favorable », a ajouté l'inspecteur général.


SNN


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.