Covid-19 : le gouvernement face aux défis des fêtes de fin d'année

Covid-19 : le gouvernement face aux défis des fêtes de fin d'année

Au moment où la crainte d'une 2e, voire d'une 3e vague inquiète de plus en plus les États et la communauté scientifique, et à l'approche des fêtes de fin d'année, l'opinion s'interroge sur ce qu'envisagent les autorités pour ces jours festifs, même si le Conseil des ministres du 20 novembre dernier avait déclaré maintenir le dispositif sanitaire actuellement en vigueur.

Plus qu'un jour et le Gabon, comme les autres nations, entrera dans la frénésie des fêtes de fin d'année. D'abord, celle du réveillon de la Nativité, le 24 décembre, et de Noël, le 25. Puis, celle du réveillon de la Saint-Syvestre, le 31 décembre, et du Jour de l'an, le 1er janvier 2021. Au moment où la fièvre des préparatifs monte, et que la crainte d'une seconde vague de contaminations au Covid-19 inquiète de plus en plus la communauté scientifique nationale, quelle réponse concrète et immédiate peuvent apporter les autorités, même si le Conseil des ministres du 18 novembre dernier a répondu en maintenant le respect du dispositif sanitaire en vigueur ? Dans les quartiers et les cercles familiaux, tout est mis en œuvre pour que la commémoration de la naissance du Christ et le passage à l'an 2021 soient des plus mémorables.

Établissements de bars clandestins par-ci, organisation de réveillons familiaux par-là, tous les scénarios sont prévisibles par ces temps de fêtes. Quoi de plus normal, pensent certains, en dépit du contexte sanitaire particulier de cette année qui s'achève. Sauf qu'au regard du bilan de la riposte nationale au coronavirus de ces trois derniers mois, les chiffres n'incitent pas beaucoup à la fête. 170 cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés en septembre, ensuite 190 en octobre, puis 240 en novembre, et enfin 206 jusqu'à ce lundi 21 décembre 2020. Ce, même si le nombre de tests réalisés était largement supérieur et atteignait parfois la barre des 7 000 durant certains jours. Même si une baisse de 70 % des hospitalisations a été notée entre septembre et octobre (de 37 à 11), les chiffres sont repartis à la hausse en novembre (22). Et avant la fin de ce mois de décembre, on enregistre déjà 70 hospitalisations.

La situation est quasi-identique pour les réanimations : de 10 à 4 (septembre-octobre), de 4 à 13 (octobre-novembre), et déjà 56 à la mi-décembre. La courbe des décès est partie de 1 en septembre et octobre, à 6 en novembre, et se situe encore à 4 à cette mi-décembre. Bien que fragilisé aussi en ce moment, le niveau de guérison réjouit quand même : 652 en septembre, 693 (octobre), 360 (novembre), et déjà à 217 au 21 décembre.



Frédéric Serge LONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.