Covid-19 : la tendance baissière se confirme au Gabon

Covid-19 : la tendance baissière se confirme au Gabon

Six mois après l'apparition du premier cas, on note une décélération des cas de contamination au Gabon. Celle-ci peut être interprétée comme une conséquence de la rigueur mise par les autorités dans l'exigence faite à la population de respecter les mesures barrières.

Six mois après son apparition au Gabon le 12 mars 2020, le nouveau coronavirus est loin d'avoir été vaincu. L'a-t-il d'ailleurs été ailleurs dans un quelconque pays (occidental ou africain) ? On note même de nouvelles vagues dans certaines régions du monde où l'on encensait son recul considérable.

Au Gabon, sous contrôle certes, la situation épidémiologique présente des tonalités qui incitent à l'optimisme. Même si le relâchement constaté au sein de la population des mesures barrières est de nature à favoriser l'apparition et le développement de nouveaux clusters, pour le moment le catastrophisme tant redouté est encore tenu éloigné. Et ce, grâce à l'ensemble des dispositions prises par les pouvoirs publics en vue d'endiguer une propagation rapide de cette pandémie. Dès le premier cas positif, le branle-bas de combat n'a pas tardé. Des mesures ont été prises et immédiatement diffusées sur l'ensemble du territoire national, afin de permettre à tout le monde d'être à un même niveau d'informations sur cette nouvelle et redoutable maladie qui, partie de Wuhan en Chine, voit ses métastases envahir tout l'univers.

C'est pourquoi, le Gabon a très tôt pris la mesure de la menace, en anticipant opportunément sur les possibles ravages que pourrait occasionner le Covid-19. Notamment en veillant à la stricte observation des mesures barrières énoncées, en limitant les heures de circulation des personnes et des biens (par un couvre-feu) ; en fermant les frontières et, surtout, en multipliant les dispositions logistiques (d'abord sommaires, ensuite plus sophistiquées) ; en incitant aux contrôles et aux tests obligatoires de dépistage désormais rendus possibles grâce à la création de plusieurs centres de dépistage de masse, tant à Libreville qu'à l'intérieur du pays.



E. NDONG-ASSEKO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.