Acte II de l'allégement  : le gouvernement coupe la poire en deux

Acte II de l'allégement  : le gouvernement coupe la poire en deux

Réouverture des lieux de culte, des restaurants, baisse du coût des tests Covid fixé à 5 000 francs à partir du 30 octobre prochain, reprise totale des vols nationaux, rassemblement passant de 10 à 30 personnes dans les lieux publics, couvre-feu ramené de 22 heures à 5 heures au lieu de 20 heures à 5 heures précédemment. Ce sont là, les principales mesures d'allègement liées au Covid-19 annoncées par l'équipe gouvernementale dirigée par Rose Christiane Ossouka Raponda lors d'une conférence de presse animée hier à Libreville.

Engagées dans une lutte sans précédent depuis le 12 mars dernier contre la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, les autorités gabonaises avaient mis en place des mécanismes de lutte leur permettant de circoncire cet ennemi invisible. Résultat : le Gabon est à ce jour, et d'après les dernières données du Comité de pilotage (Copil) du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus au Gabon, le meilleur exemple de lutte contre cette maladie avec un taux de positivité situé autour 4,3 %.

Au regard de ce qui précède, et dans le souci de relancer l'économie nationale et sauvegarder les emplois, la précédente équipe gouvernementale s'était prononcée en faveur d'un déconfinement progressif le 30 juin dernier. "Des mesures de tous ordres ont été prises pour gérer cette crise et gérer son impact sur notre société et notre économie. Il faut le dire, la conduite de l'action publique a été exceptionnelle", a souligné la cheffe du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda.

Selon le Premier ministre "le sens de la responsabilité des Gabonais s'est traduit par les chiffres que nous connaissons aujourd'hui. Le pic a été atteint en mai 2020 avec plus de 500 cas positifs en une seule journée. Je voudrais saluer et rendre hommage à toutes ces personnes qui sont mobilisées dans cette lutte, les personnels de santé, de sécurité, des médias et à la population gabonaise, qui a maintenu le respect des mesures barrières. Ce comportement nous épargne des flambées de contamination dans le pays".

Grâce donc à une bonne gestion de la crise sanitaire qui est aujourd'hui "sous contrôle", la Première ministre et les membres de son gouvernement ont dévoilé les contours de cette phase 2 de l’allègement des mesures restrictives prises pour limiter la propagation du Covid-19. Parmi ces mesures, "le couvre-feu, qui passe dorénavant de 22 heures à 5 heures du matin et les rassemblements dans les lieux publics rallongés à 30 personnes. Les laissez-passer et les autorisations spéciales sont en vigueur jusqu'au 26 de ce mois. La réouverture des lieux de culte quant à elle est fixée au 30 octobre prochain", a souligné le ministre de l'Intérieur, Lambert Noël Matha.

Soucieux de la formation des apprenants, le gouvernement a indiqué par la voix du ministre de l'Éducation, Patrick Mouguiama-Daouda, que "la rentrée administrative est maintenue au 26 octobre et la rentrée des classes au 9 novembre".



Hans NDONG MEBALE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.