Gabon politique

Actualité politique au Gabon

Magistrature : vers le recrutement de nouveaux juges

Au cours de la session du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui s'est tenue, mardi dernier, au palais du Bord-de-mer, sous la présidence du chef de l'État, Ali Bongo Ondimba, président du CSM, la Garde des Sceaux, Erlyne Antonella Ndembet épouse Damas, Premier vice-président du CSM, a souligné "la nécessité d'envisager le recrutement de nouvelles promotions de magistrats pour pallier le déficit actuel".

Justice : les magistrats face à leur serment

C'est ainsi que l'on peut résumer le discours du chef de l'État, Ali Bongo Ondimba, à l'occasion de la récente session du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) dont il est le président. Le tout dans le souci de raffermir et consolider l'État de droit dans notre pays. Normal, dirait-on, au regard des aspérités qui minent encore le système judiciaire gabonais.

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce moment, au sein d'une partie de la classe politique gabonaise, s'agissant du renouvellement du bureau du Conseil gabonais des élections (CGE).

CLR : Nicole Assélé prône l'autonomisation des militants

Les installations des différentes coordinations du Centre des libéraux réformateurs (CLR) se poursuivent. Après Akanda, Libreville, Ntoum, le délégué général adjoint en charge de l'implantation du parti, Alexandre Désiré Tapoyo, a récemment bouclé ce périple dans la province de l'Estuaire par le département du Komo-Kango.

PDG/Sanctions : au nom de la cohésion

Tous le petit doigt sur la couture du pantalon ! En adressant mises en demeure et avertissements à une trentaine de ses cadres, principalement des élus, le PDG a voulu montrer qu'il n'était pas prêt à transiger avec le respect scrupuleux d'une valeur qu'il considère essentielle à son fonctionnement et à son rayonnement : la cohésion.

PDG : plusieurs cadres sanctionnés

On s'y attendait un tout petit peu. Le Parti démocratique gabonais (PDG), via sa Commission permanente de discipline (CPD), s'est montré particulièrement ferme en sanctionnant vingt-cinq de ses parlementaires qui, lors de l'examen et l'adoption par le Parlement de la loi 006/2 020 du 30 juin 2020 portant modification du Code pénal, avaient exprimé un "vote dissident, attitude située aux antipodes des principes basiques de cette formation politique et du style de travail édicté par le secrétariat exécutif".

CEEAC : le soutien renouvelé de l'Onu

Le représentant spécial et chef du Bureau régional des Nations unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), François Louncény Fall, a pris part aux travaux de la 17e session ordinaire des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC), tenue par visioconférence jeudi dernier

Pages