Gabon politique

Actualité politique au Gabon

Comme pressenti, l'ancien ministre des Eaux et Forêts a été désigné par le PDG pour briguer la tête du conseil municipal de la deuxième ville du pays. Les instances dudit parti ont ainsi tranché au détriment du maire sortant, Bernard Apérano, et de l'ancien député, Richard Sylong. Toutefois, cette candidature devrait faire face à l'opposition, sous cape, de certains « camarades » qui boudent ce choix.

Après les événements qui ont émaillé l'attente de la proclamation des résultats par le Centre gabonais des élections (CGE), tout l'intérêt, dans la province du Moyen-Ogooué, sera suscité par le vote du bureau du conseil municipal du chef-lieu du département de l'Abanga-Bigné. De l'avis de tous les analystes, il s'agira d'observer le comportement des conseillers indépendants, avec la menace d'un boycott de leur part.

L'élection du nouveau bureau du conseil municipal de la cité pétrolière sera au centre de toutes les attentions des militants du Parti démocratique gabonais (PDG) de cette localité. Tout devra se jouer entre '' camarades '' de la même chapelle politique. D'ailleurs, certains noms ont déjà commencé à circuler, à savoir Gabriel Tchango, Bernard Aperano et Richard Sylong.

DANS une note d'orientation signée de son président, Alexandre Barro Chambrier, le Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) a donné la consigne relative à l'élection, dans les jours à venir, des bureaux des conseils locaux.

Les conseillers locaux (départementaux, municipaux et d'arrondissements) éliront les nouveaux dirigeants de leurs collectivités respectives, le 03 février prochain. Les états-majors des partis politiques ont débuté les tractations en vue de resserrer les rangs autour de leurs candidats.

Pages