Franceville / Noyade : Pris dans ses filets

A 72 ans, Jean-Jérôme Biteke faisait encore de la pêche son activité principale. Ce matin du 6 octobre, il était parti relever ses filets.

Sur le chemin de la rivière, débarcadère du village Mbengia, bourgade de Franceville, Jean-Jérôme Biteke aurait croisé un jeune pêcheur, lequel l'informe les mauvaises conditions sur le fleuve Ogooué. Mais cette observation n'aurait nullement dissuadé le vieil homme. Il prend donc place à bord de sa pirogue.

« A mon retour vers 14 heures, j'ai trouvé la pirogue flottant seule sur l'eau. J'ai tenté de l'appeler à plusieurs reprises, mais mes appels sont restés sans suite », raconte le jeune pêcheur. Ce dernier donne alors l'alerte. Les recherches entreprises resteront vaines. Il faudra attendre le samedi pour que le corps du malheureux soit enfin retrouvé, au niveau du village Molongo, non loin du lieu où avait été repérée sa pirogue.

Selon la brigade nautique, « il a dû plonger dans l'eau pour aller vérifier les filets. Mais au regard de la position du corps, il a dû se débattre pour remonter en surface, avant de se noyer. » C'est la deuxième noyade à Franceville en moins d'une semaine, après la découverte du corps, dans la rivière Mpassa, de la petite Esther Sherelle Mabendi. (Paru le 13/10/2016)


N.O.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.