Braquage : une justice jugée trop laxiste vis-à-vis des bandits

Braquage : une justice jugée trop laxiste vis-à-vis des bandits

Les voleurs à la tire, dont la grande majorité sont des récidivistes, ont fait des actes délictuels leur passe-temps, malgré la traque des forces de sécurité et de l'ordre.

Si le travail quotidien des policiers et des gendarmes pour débarrasser la société de cette mauvaise graine est à féliciter, il n'en demeure pas moins que ce travail n'est qu'un éternel recommencement. En effet, comment comprendre que plusieurs délinquants, à chaque interpellation ou défèrement devant la justice, recouvrent leur liberté au bout de quelque temps seulement ? Ces cas sont légion, puisque plusieurs parmi eux ont été présentés devant les médias. C'est le cas d'un certain "Jack", actuellement à Sans-Famille.

Ce tristement célèbre délinquant des Akébé et des PK était devenu une figure incontournable dans le banditisme : il a réussi à mettre en place une organisation composée de plusieurs jeunes qu'il chapeautait et qui se livraient à des activités répréhensibles. Arrêtés à plusieurs reprises et incarcéré maintes fois à la prison centrale de Libreville, Jack et ses lieutenants ont toujours réussi à s'en sortir. Au grand étonnement des enquêteurs et de leurs victimes qui ne comprennent pas pourquoi ces malfaiteurs recouvrent rapidement la liberté.

C'est dire que les délinquants qui écument aujourd'hui Libreville et ses environs, bien connus des services de sécurité et du milieu judiciaire, sont nombreux qui ont au moins déjà effectué, un, deux, trois voire plusieurs séjours en prison pour des faits de vol et de braquage. Et beaucoup s'interrogent sur leurs condamnations.

Ces voyous sans foi ni loi auraient-ils le bras long ? Sont-ils soutenus par leurs parents bien placés ? Autant de questions, parmi tant d'autres, que l'on est en droit de se poser, du fait qu'ils se retrouvent toujours dehors, en un laps de temps malgré la gravité des actes commis.



Abel EYEGHE EKORE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.