Gabon-Burundi-J-1 : Ovono Ebang, un remake de 2003 ?

JAL

DANS la continuité d'un tournoi amical où il avait connu son baptême du feu, c'est contre les Hirondelles du Burundi, en tour préliminaire des éliminatoires jumelées de la coupe du monde et coupe d'Afrique des nations 2006, que Didier Ovono Ebang a vécu ses premières grandes émotions en match officiel et avec un statut de dernier rempart titulaire des Panthères du Gabon.

La manche retour remportée nettement (4-1) à Libreville, le 15 novembre 2003, reste gravée dans la mémoire du portier qui finira par prendre le meilleur sur Boris Nguema dont il fut d'abord la doublure, aussi bien en catégorie Juniors (lors des qualifications et de la première phase finale de coupe d'Afrique des nations U20 disputée quelques mois plus tôt au Burkina-Faso) qu'en sélection nationale fanion.

« C'était une très bonne expérience. J'étais jeune et découvrais le haut niveau. Durer autant en sélection nationale est un signe de continuité, mais surtout de compétitivité. Je suis heureux d'être toujours là quinze ans plus tard, avec beaucoup d'expérience, et surtout prêt à donner le maximum pour aider mon pays à se qualifier pour la Can 2019 au Cameroun », avance un gardien de but né le 23 janvier 1983 à Port-Gentil et qui, depuis cette rencontre contre les Burundais, a enfilé huit tuniques différentes en club. Au gré de ses choix de carrière entre 2003 et cette saison.

...



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.