UNSAC : Le point sur la sécurité dans la sous-région ?

UNSAC : Le point sur la sécurité dans la sous-région ?

La 49e réunion du Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) s'est ouverte, lundi 25 novembre dernier, à Luanda, capitale de l'Angola.

Au cours de ces assises, les participants, venus des onze nations membres de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC), devraient débattre de la situation géopolitique et sécuritaire dans la sous-région. Notamment des développements politiques et institutionnels des six derniers mois ainsi que des enjeux liés à la gouvernance, aux processus électoraux, à la situation humanitaire, aux droits de l'Homme et à la sécurité intérieure et transfrontalière. Tout en abordant les conflits liés à la transhumance et au pastoralisme, la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée, la promotion du désarmement, la mise en œuvre de l'Agenda Femmes, la lutte contre l'extrémisme violent, le terrorisme, etc.

De même, la problématique du changement climatique, considérée comme un sujet de préoccupation pour les États de la sous-région, devrait occuper une bonne place au cours de cette rencontre. Au-delà du partage des expériences sur ses manifestations dans les pays d'Afrique centrale, il s'agira de voir comment y faire face de manière collective.

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique centrale et chef de l'Unoca, François Lounceny Fall, prend part à ces travaux ainsi que le secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi.



J.K.M



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.