Retrouvailles post-électorales : Des micro-crédits aux femmes

En séjour à Oyem (Woleu-Ntem), le week-end dernier, le député du 2e arrondissement de la commune d’Oyem, Estelle Ondo, a entrepris une tournée à travers plusieurs quartiers de son fief politique. Une visite au pas de course qui rentrait dans le cadre des retrouvailles post-électorales, après son élection aux dernières Législatives des 6 et 27 octobre 2018.

Un moment choisi par le député, qu’accompagnait son suppléant, Armand Endoumou Mboulou, de dire merci à son électorat, pour avoir cru en son message lors de la dernière campagne des élections législatives. Une élection que la candidate indépendante avait remportée au second tour devant le représentant du Parti démocratique gabonais (PDG), Menie M’Eyi.

La députée du 2e arrondissement de la commune d’Oyem a effectué dix-huit étapes au cours de son périple à travers la ville. Et communié, tour à tour, avec les habitants des quartiers Derrière-l’Hôpital, en passant par Ewormekok, Adzibilone, Grandes-Endémiques, Ngouema, jusqu’à Monaco et Adzougou.

Au cours d'échanges à bâtons rompus, Estelle Ondo a également annoncé la mise en place de micro-crédits en faveur des femmes de sa circonscription électorale qui veulent se lancer dans les activités génératrices de revenus.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.