Opposition : La juge déclare irrecevable la requête

Pour autant, la partie demanderesse n'entend pas abandonner son combat.

S'ACHEMINE-T-ON vers l'épilogue de ce qu'on pourrait désormais appeler "l'affaire du Mouvement des jeunes upégistes (MJU) contre le président de l'Union et Solidarité (US)" ?

Dans tous les cas, après un renvoi, la requête introduite par la présidente du MJU, Elza-Ritchuelle Boukandou, tendant à démettre Jean de Dieu Moukagni-Iwangou de ses fonctions de président de l'US, au motif qu'il aurait violé les dispositions de cette formation politique en entrant au gouvernement, a été déclarée irrecevable, hier, par la juge de référé du tribunal de Libreville. Au grand étonnement d'Elza-Ritcheulle Boukandou et de ses conseils, Charles-Henry Gey et Anges-Kevin Nzigou, qui se sont dit résolus à poursuivre cette bataille judiciaire.

D'autant que, selon une source proche du tribunal, la décision d’irrecevabilité prononcée par la juge de référé ne présage en rien du fond de l'affaire. En ce sens que, a précisé la source judiciaire, la magistrate n'a pas rendu un jugement définitif. Sa décision n'est donc pas revêtue de l'autorité de la chose jugée.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.