FAO : Lutte contre la chenille légionnaire d’automne

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage, chargé du programme Graine, ont organisé, à Libreville, du 13 au 15 mars dernier, un atelier de formation des formateurs consacrée à la gestion de la chenille légionnaire d’automne.

Son objectif, a déclaré Sankung Sagnia, consultant en production et protection des plantes à la FAO, est de « de mettre en place un réseau national d’experts sur tous les aspects de contrôle et de gestion de la chenille légionnaire d’automne, afin de mieux cerner le problème, à travers des formations qui seront menées par cette équipe sur l’ensemble du territoire national auprès des techniciens et des producteurs ».

Pour Frédérique Betoue, secrétaire général adjoint 2 du ministère de l’Agriculture, « le Gabon,

dans le cadre de la stratégie 2016-2023 pour le développement de l’agriculture, définie par le gouvernement, le maïs et le riz, deux spéculations hôtes de la chenille légionnaire d’automne, occupent une place de choix parmi les spéculations prioritaires retenues dans le nouveau plan de développement de filières clés permettant au Gabon d’atteindre son autosuffisance alimentaire ».

Willy NDONG

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.