CNSS : le point financier du DG aux syndicats des retraités

CNSS : le point financier du DG aux syndicats des retraités

LE nouveau directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Patrick Ossi Okori, a rencontré les principaux syndicats des retraités affiliés à son organisme, mardi 20 avril dernier

LE nouveau directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Patrick Ossi Okori, a rencontré les principaux syndicats des retraités affiliés à son organisme, mardi 20 avril dernier. À savoir le Syndicat national des retraités (Synaret), l'Association nationale des retraités du Gabon (Anareg), le Syndicat national des travailleurs retraités (SNTR) et la Confédération syndicale des travailleurs du Gabon (CSTG).

Le manager, qui dit attacher du prix à la qualité de la relation avec les assurés, a entretenu ses hôtes, entre autres, sur la situation vécue par les nouveaux ayants droit. Tout en leur faisant le point sur l'état financier actuel de la CNSS.

" Aujourd'hui, en Afrique francophone que je connais parfaitement, partir à la retraite est considéré comme une punition. Alors qu'il devrait s'agir du moment le plus agréable de notre vie, après avoir servi la Nation ", a indiqué Patrick Ossi Okori, au regard des misères endurées par de nombreuses personnes du troisième âge pour rentrer dans leurs droits.

Le DG n'a pas moins rassuré qu'il a fait de la vie du retraité sa priorité depuis son entrée à la CNSS. Allusion faite, notamment, à la situation vécue par les 4 641 retraités qui n'ont pas encore perçu leur première pension depuis au moins 2 ans. Une enveloppe évaluée à près de 6 milliards 400 millions de francs.

Concernant la situation financière, le manager a rappelé que l'organisme ne s'est jamais aussi mal porté. À cause, entre autres, de la morosité économique qui affecte le pays depuis 2014. Avec des pertes d'emplois, des licenciements économiques et autres fermetures d'entreprises, à l'origine de la baisse des recettes de la CNSS et de l'augmentation de ses charges. 

" À ce jour, nous mêlons toutes les recettes dans le même portefeuille pour payer les pensions ", a confié le DG Ossi Okori. Précisant que depuis ces 4 dernières années, l'institution collecte environ 25 milliards par trimestre de cotisations. Et que les pensions prennent, à elles seules, 20 milliards. Les 5 milliards restants étant destinés aux prestations familiales, aux risques professionnels et au fonctionnement dont le premier chapitre est la masse salariale.



Styve Claudel ONDO MINKO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.