Santé : L'arrière-pays oublié

Santé : L'arrière-pays oublié

La mauvaise gestion des ressources humaines, entre autres, est à l'origine de l'inégale répartition du personnel. Libreville et Owendo captant le plus gros des effectifs des agents. Un problème sur lequel veut se pencher le Projet d'appui au secteur de la santé (PASS 2).

Malgré près de 12 000 agents employés, dont près de 11 300 travaillent pour le secteur public (soit plus de 90% du total), le secteur de la santé au Gabon est actuellement confronté à son principal défi : la répartition inégale des personnels qualifiés sur le territoire national. Selon l'étude menée sur le sujet, si Libreville et Owendo captent le plus gros des effectifs des agents de la santé, les localités de l'intérieur du pays font figure de parents pauvres.

Depuis plusieurs mois, le Projet d'appui au secteur de la santé (PASS 2), piloté par le ministère de la Santé et l'Agence française de développement (AFD), s'attaque à la cruciale question de la gestion du personnel dans la santé publique. En se posant cette simple question : comment affecter et garder des agents qualifiés dans les zones rurales ? L'objectif étant, au final, une répartition équitable du personnel de santé suffisamment outillé, et une meilleure prise en charge des populations de l'intérieur du pays.



Serge A. MOUSSADJI



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.