Enseignement supérieur : Les réponses aux revendications ne sont plus du ressort du ministère

Enseignement supérieur : Les réponses aux revendications ne sont plus du ressort du ministère

Que ce soit pour la régularisation des situations administratives ou pour l'intégration à la Fonction publique des agents et l'incidence financière qui leur est liée, le ministre Moukagni-Iwangou a recommandé la patience à ses interlocuteurs qu'il a rassurés sur l'avancement de ces différents dossiers au niveau des départements ministériels concernés.

La rencontre, hier, entre le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et du Transfert de technologies, Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, les chefs d'établissements et les syndicats, notamment le Snec (Syndicat national des enseignants et chercheurs) était destiné à faire le point sur les évolutions enregistrées.

Les revendications sur lesquelles se focalisent particulièrement les syndicalistes portent sur la régularisation des situations administratives avec leur incidence salariale et l'intégration à la Fonction publique des personnels.

Sur le premier point (régularisation des situations administratives), le ministre de l'Enseignement supérieur s'est fait fort d'indiquer que ce dossier ne dépend pas formellement des services de son département. Mais qu'en dépit de cela, le suivi initié par ces derniers a permis de constater que tous les dossiers en vue de la régularisation des situations administratives des agents de l'Enseignement supérieur se trouvent actuellement au niveau du ministère de la Fonction publique.

La vice-présidente du Snec, Mme Nathalie Sima Eyi a dit prendre acte des promesses de la tutelle qu'elle a promis de transmettre à la base à l'effet de décider de la conduite à tenir lors de la prochaine assemblée générale du Snec.



E. NDONG-ASSEKO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.