Célébration de la Fête du Travail, hier : Sous le signe du dialogue social et de la cohésion nationale

Les activités commémoratives ont été marquées à Libreville par la série de décorations des personnels des administrations publiques, parapubliques et privées, la lecture du manifeste des travailleurs par le secrétaire général de la Cosynap, Jean-René Nzamba, l'intervention du Premier ministre, Daniel Ona Ondo, et le défilé des travailleurs, tous secteurs confondus.

DIALOGUE social, gage d'un développement économique harmonieux et d'une cohésion nationale". C'est sous ce thème que le Gabon s'est joint à la communauté internationale pour célébrer, hier, le 1er Mai. Une manifestation à l'échelle mondiale, tirant son origine des combats du mouvement ouvrier pour obtenir la journée de huit heures, à la fin du 19e siècle.

A Libreville, les activités commémoratives ont été déployées sur l'esplanade du palais Omar-Bongo-Ondimba, abritant le siège du Sénat où, représentants des organisations patronales et syndicales s'étaient retrouvés pour partager ces moments.

L'année 2015 reste dominée par la persistance des crises sociales de toute sorte, comme l'a souligné dans sa lecture du manifeste Joël Ondo Ella, secrétaire général de la Confédération des syndicats de l'administration publique (Cosynap).


F.S.L.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.