CES Léon Mba 2/ Agression : L'ami était-il le meurtrier ?

Le 20 décembre, vers 23 h, décède le jeune Dorland Obame Ondo (15 ans), élève de 5e au CES Léon Mba 2. Blessure mortelle à l'arme blanche. A l'origine du drame, une banale histoire de taquinerie.

Aux enquêteurs, le meurtrier présumé, N.M.M., raconte les faits. Tout est parti d'une dispute, suite à un manque de considération que son condisciple provoque. Dorland Obame Ondo se fait traiter de "petit" et prend très mal la chose. Il est 14 h. Malgré l'irritation de Dorland, N.M.M. continue à le provoquer. L'altercation éclate alors entre les deux amis, devant leurs camarades. La violence verbale se transforme rapidement en affrontement physique. Toujours selon les déclarations de N.M.M., alors que Dorland se saisit d'un morceau de bois, il s'arme d'un couteau. C'est ainsi que la blessure fatale est portée au ventre.

Grièvement blessée, la victime tente de se rendre à l'infirmerie. Mais il n'y parvient pas. Dorland s'écroule dans la cour de récréation. Aux environs de 17 h, le principal du CES est informé qu'un élève gît dans une mare de sang. Transporté d'urgence au CHUL, la victime succombe à ses blessures à 23 h.

N.M.M. réalise alors la gravité de la situation. Mais il n'en informe pas ses parents. La famille de Dorland, de son côté, se met à sa recherche. Le 22 décembre, la mère du présumé coupable décide de le conduire à la PIJ où il avoue son acte. (Paru le 26/12/2016)


COE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.