Akournam / Agression : Retour au parquet

Trois gamins, à peine 20 ans, déjà récidivistes, sont interpellés, suite à un braquage sur un commerçant ouest-africain.

Les habitants de cette commune d'Owendo avaient déjà eu à subir leurs exactions. Désiré Nd. T. (17 ans), Babao Mv. A. (19 an)s et Stevy Ja. M. (20 ans), n'en étaient pas à leur premier coup. Cette fois, ils sont soupçonnés d'avoir perpétré un braquage, le 22 septembre, sur un commerçant ouest-africain. Celui-ci, à la descente d'un taxi, est repéré par les trois jeunes. Alors qu'il regagne son domicile, le boutiquier est violemment agressé. Les trois délinquants immobilisent leur victime, lui arrachent sa sacoche et son téléphone portable, avant de prendre la fuite.

Mauvaise évaluation. Le poste de gendarmerie de la Setrag est à quelques pas. Les cris de la victime alertent les agents et ces derniers interviennent.

Après avoir procédé à leur identification, les Officiers de police judiciaire se rendent compte qu'ils ont affaire à un trio interpellé, il y a moins de deux mois, pour des faits similaires. Ce mardi, les mis en cause devraient, une fois encore, être présentés devant le parquet de Libreville. Sans présager de la suite, on peut douter que l'indulgence soit de mise. (Paru le 27/9/2016)



AEE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.