ZAMBIE - ÉCONOMIE : Durement touché par la crise

La Zambie, au coeur de l'Afrique australe, est touchée de plein fouet par la chute des cours mondiaux du cuivre. Elle en est le deuxième producteur continental (selon l'AFP).

Huitième producteur mondial de cuivre et deuxième producteur d'Afrique, la Zambie en retire 70% de ses recettes d'exportation. Outre ce minerai, le pays extrait du cobalt, du plomb, de l'or et de l'argent en grandes quantités. Depuis 1992, la majorité des entreprises d'Etat ont été privatisées, dont les grandes compagnies du secteur du cuivre, puis ont été vendues à des investisseurs étrangers, notamment chinois.

Le pays est aussi abondamment doté en ressources naturelles (terres, forêts, eau) et son agriculture repose sur la canne à sucre, le maïs, le tabac, l'arachide et le coton.

Longtemps considéré comme un pays africain prometteur avec une croissance annuelle de 7% plusieurs années de suite, la Zambie traverse aujourd'hui une grave crise économique en raison de la baisse vertigineuse des prix du cuivre.

Le kwacha, la devise zambienne, a perdu 42% de sa valeur face au dollar. Les prix des denrées alimentaires ont explosé, alors que le pays est frappé par une sécheresse qui perturbe sa production hydroélectrique.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.