AFSUD-POLITIQUE-CORRUPTION-JUSTICE : Zuma doit rembourser 500.000 USD

Le président sud-africain Jacob Zuma devrait rembourser à l'Etat 500.000 dollars dans le scandale de sa résidence privée, notamment pour la construction d'un poulailler et d'une piscine, selon les recommandations du Trésor, une somme que l'opposition a jugé sous-évaluée (selon l'AFP).

Le montant "que le président devrait payer personnellement (...) correspond à 7.814.555 rands", soit l'équivalent d'une partie des travaux effectués dans sa propriété avec l'argent du contribuable, a indiqué le Trésor dans un document remis lundi à la Cour constitutionnelle et obtenu par l'AFP.

En 2009, l'Etat avait payé 246 millions de rands (quelque 20 millions d'euros au cours de l'époque) officiellement pour améliorer la sécurité de la résidence privée de Jacob Zuma à Nkandla, en pays zoulou (est).

Mais fin mars, dans un jugement accablant pour le président, la plus haute juridiction sud-africaine avait jugé que le président avait violé la constitution en refusant de rembourser les frais de rénovation de sa propriété privée non liés à la sécurité.

La Cour constitutionnelle avait alors décidé que la piscine, le centre pour visiteurs, l'enclos pour bétail, le poulailler et l'amphithéâtre de Nkandla ne pouvaient en rien relever de la sécurité.

Ce montant recommandé par le Trésor correspond à 3,2% du montant global des travaux effectués à Nkandla.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.