Football/3e journée de D1 : Veinards "Cémésiens"

Ils l'ont emporté, mais dans la douleur.

« FÉLICITATIONS à l'AO CMS qui a été réaliste face à mes poulains qui, tout en mouillant le maillot, ont manqué de chance et de réalisme devant le but adverse. » Le coach de l'Union sportive Bitam (USB), Thierry Ebobola, fait quasiment le résumé d'une rencontre qui, débutée samedi dernier par une minute de silence en mémoire de Ghislain Oyouah (président de Nguen'Asuku), s'est soldée par une victoire étriquée des « Cémésiens" : 1-0. Un succès obtenu dans la douleur. Mais le capitaine Okili et ses coéquipiers, appliquant leur traditionnel 4-3-3, l'ont mérité face aux Unionistes de Bitam.

Ces derniers, partis du Nord avec l'ambition de passer un séjour fructueux à Libreville, ont réalisé une première période cahin-caha. Au-delà du fait que certaines décisions du directeur de la partie provoquaient souvent l'ire des Unionistes et de leurs inconditionnels. Notamment le penalty accordé aux « Cémésiens » que transforma Diallo Malle (34e).

Le réalisateur de l'AO CMS aurait pu ouvrir déjà le score auparavant si son lob n'était pas repoussé par la barre transversale (15e). Ou s'il ne s'était pas montré court sur un centre d'Oyoubi (22e).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.