Football : Passage de grade réussi pour le club militaire

DEVANT des gradins quasiment dégarnis et par un temps chaud, la rencontre inaugurale des 16es de finale de la Coupe du Gabon interclubs opposant Missile FC à l'OM, a rendu son verdict. Avec une victoire synonyme de qualification, pour le club militaire : 2-0. Un score qui traduit le déséquilibre ayant existé au niveau de l'opposition physique, de l'engagement et de l'envie. Tout, quasiment, est en faveur du club militaire qui met en mal le 4-3-3 de l'équipe de Sibang dont les joueurs s'expriment avec une nonchalance frisant la désinvolture.

L'irréparable se produit dès la 12e minute lorsque Kaboré, excentré côté droit à l'intérieur de la surface de vérité adverse, reçoit un ballon qu'il croise à l'angle opposé : 1-0.

S'illustrant plus dans les passes imprécises, la multiplication des passes latérales et arrières improductives dans leur propre camp, les Unionistes de Sibang, amorphes offensivement à l'image de Fonok Lembe qui vendange un caviar de Tedga (26e), se font, une nouvelle fois, piéger. En concédant un second but mais cette fois de Djimenam (37e). Les poulains du coach Charles Délicat sont à un doigt d'alourdir ce score. Mais le « missile » de Mba Biyoghe échoue sur la transversale (50e).


MIKOLO-MIKOLO


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.