PDG : Rencontre politique

Pour le membre du Comité permanent du Bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG), il est plus que nécessaire, à la veille des consultations électorales qui pointent à l'horizon, de resserrer les rangs et de se mobiliser derrière le président Ali Bongo Ondimba.

SAMEDI dernier était jour de réunion au 3e arrondissement de la commune de Libreville. Rose Christiane Ossouka Raponda, membre du Comité permanent du Bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG), et par ailleurs maire de la capitale, y tenait une séance de travail avec les cadres du 1er siège, les membres du Conseil national, les secrétaires fédéraux, leurs bureaux ainsi que les secrétaires de section.

A l'ordre du jour, la restitution des notes d'études N° 0001 et N° 0002 du 15 janvier 2018, dont les thématiques portaient sur le renforcement de la discipline politique du parti, le maintien des liens étroits avec la base et l'examen de l'état actuel du PDG dans chaque circonscription politique.

Réalisées par les secrétaires fédéraux et les membres du Conseil national, ces notes d'études ont trouvé un écho favorable auprès de la base qui s'en est appropriée. Aussi le membre du Comité permanent du Bureau politique a-t-elle profité de cette occasion pour prodiguer des conseils aux militants dans le sens de la réconciliation avec les cœurs et le parti, de l'unité, la cohésion, l'harmonie et surtout du maintien au sein des rangs du PDG.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.