Règlement de la dette extérieure : Moody’s salue les efforts du Gabon

Règlement de la dette extérieure : Moody’s salue les efforts du Gabon

Malgré un contexte économique très difficile marqué par une baisse drastique de ses recettes budgétaires, l’agence de notation américaine a félicité le Gabon pour ses efforts exceptionnels dans l’apurement de sa dette extérieure. Un signe très encourageant pour les marchés et les investisseurs étrangers, indiquent les auteurs du rapport.

En dépit des lourdes conséquences de la pandémie de Covid-19 sur l’économie gabonaise - officiellement en récession - l’agence de notation américaine Moody’s a salué les efforts du Gabon dans l’apurement de sa dette extérieure. Dans le cadre de l'actualisation de la note du Gabon, l’agence de notation internationale a décidé d’attribuer à notre pays le 2 juillet 2020, la note "Caa1 assortie d'une perspective positive".

"Malgré les contraintes sur les finances publiques, le Gabon a continué à honorer ses engagements internationaux. Il est important de rappeler que depuis le mois d’avril 2019, le Gabon n’a plus accumulé d’arriérés de paiement de sa dette extérieure respectant ainsi un des repères structurels les plus contraignants de son programme avec le FMI", souligne le rapport.

En effet, au 1er trimestre 2020, le règlement de la dette extérieure (88% des paiements) a été effectué à hauteur de 570,1 milliards de FCFA au 1er trimestre 2020 contre 116,9 milliards de FCFA à la même période en 2019. Un exploit exceptionnel, en ces temps de crise sanitaire, pour les analystes de Moody’s et qui démontre, selon les auteurs du rapport, la ferme volonté des autorités gabonaises à respecter ses engagements financiers, même dans les situations conjoncturelles les plus défavorables.

Sur les 3 premiers mois de l’année 2020, les paiements ont porté essentiellement sur la dette des marchés financiers internationaux (75,6% des parts) à hauteur de 490 milliards de FCFA au 1er trimestre 2020. La dette multilatérale a été payée pour 35,2 milliards de FCFA, la bilatérale pour 21,1 milliards et la commerciale pour 23,9 milliards de Fcfa.



Maxime Serge MIHINDOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.