Journée mondiale de la vie sauvage : Les jeunes comme porte-flambeau du combat

ACTEURS et décideurs de demain, les élèves de 1re S du lycée Mbélé de Nzeng-Ayong ont été retenus comme les ambassadeurs devant porter très haut la problématique de la protection de la biodiversité, à travers une conférence ponctuant la célébration, pour la première fois chez nous, de la Journée mondiale de la vie sauvage.

C’est l’auditorium du ministère de la Forêt qui a servi de cadre à ces échanges avec les apprenants, sous le thème national " Intérêt de la protection de la vie sauvage au Gabon".

La directrice de la lutte contre le braconnage, Aimée Mekui Allogo, s’est appesantie sur la protection de la biodiversité en se référant à deux espèces emblématiques menacées de disparition : l’éléphant et le gorille.

S’agissant de l’éléphant, cette espèce est menacée à cause de son ivoire, de sa peau et de ses poils. Des réseaux de braconniers sont organisés pour en approvisionner de riches Asiatiques et des firmes pharmaceutiques. Pour le gorille, il est menacé à cause des prélèvements de ses organe génitaux. Les tradipraticiens s'en servent comme amulettes.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.