Vaccination  : le fonctionnement du Copivac

Vaccination  : le fonctionnement du Copivac

DANS l'objectif de réussir le pari de la vaccination massive des populations, de les protéger contre les effets graves du Covid-19 et de réduire systématiquement la mortalité ainsi que la morbidité liée à cette maladie, le tout nouveau Comité national de vaccination (Copivac) se dote de tous les moyens de ses missions

DANS l'objectif de réussir le pari de la vaccination massive des populations, de les protéger contre les effets graves du Covid-19 et de réduire systématiquement la mortalité ainsi que la morbidité liée à cette maladie, le tout nouveau Comité national de vaccination (Copivac) se dote de tous les moyens de ses missions.

Encadré par le Pev (Programme élargi de vaccination) et les services de santé militaire, ainsi que des partenaires tels que l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et le Centre de recherches médicales de Lambaréné (Cermel), cette instance dispose de plusieurs sous-commissions aux tâches bien définies.

Il y a notamment la sous-commission médico-technique dont le rôle est d'organiser les centres de vaccination et l'activité vaccinale de manière générale ; celle de la pharmacovigilance (surveillance immédiate ou tardive après vaccination, notamment sur les effets secondaires) ; celle de la logistique (bonne conservation des vaccins) ; la gestion des données (collecte quotidienne des informations au sein des structures sanitaires pour les transférer au niveau central), les finances et administration (évaluation des besoins et moyens), hygiène et assainissement (gestion des déchets médicaux), et suivi évaluation (supervision générale et points d'étapes).

Tout est donc mis en place pour la réussite de cette campagne vaccinale d'envergure et pour relayer, en temps réel, son déroulement sur la base des chiffres, témoignages, partages d'expériences et de données scientifiques, etc.



Frédéric Serge LONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.