Prytanée : Les "animaux de brousse" font leur mue

Prytanée : Les "animaux de brousse" font leur mue

Après trois mois, les 42 nouveaux élèves inscrits en classe de 6e au Prytanée de Libreville (PML), appelés " animaux de brousse" jusqu'au week-end écoulé, ont reçu leur baptême dans la pure tradition militaire.

Cette cérémonie a été marquée par deux temps forts : la présentation du drapeau national et le port d'épaulettes. Un baptême marquant ainsi le passage de la vie civile à la vie militaire.

Dans une ambiance haute en couleurs et riche en émotions, mais surtout synchronisée au millimètre près, les parents, venus nombreux, ont pu constater la métamorphose de leur progéniture, et ce en à peine un trimestre.

Pour la circonstance, ladite cérémonie a été présidée par le secrétaire général du ministère de la Défense nationale, Gabriel Mally Hodjoua.

Cette 19e promotion du Prytanée de Libreville a pour parrain le général d'armée Grégoire Kouna, commandant en chef de la Garde républicaine (GR).

À noter que la moyenne de passage en classe supérieure au Prytanée de Libreville est de 12/20. Après l'obtention du baccalauréat, tout enfant de troupe peut librement poursuivre une carrière militaire ou non, selon son désir.



Yannick Franz IGOHO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.