Paludisme : place à la mobilisation des ressources !

Paludisme : place à la mobilisation des ressources !

OFFICIELLEMENT lancée le jeudi 17 décembre 2020, au cours d'une cérémonie présidée au centre médical de Glass par le ministre de la Santé, Dr Guy-Patrick Obiang Ndong, la "campagne zéro palu ! je m’engage" se poursuit en fédérant le plus grand nombre et toutes les couches sociales dans la lutte contre cette maladie, première cause de consultation, d’hospitalisation et de décès au Gabon et en Afrique

OFFICIELLEMENT lancée le jeudi 17 décembre 2020, au cours d'une cérémonie présidée au centre médical de Glass par le ministre de la Santé, Dr Guy-Patrick Obiang Ndong, la "campagne zéro palu ! je m’engage" se poursuit en fédérant le plus grand nombre et toutes les couches sociales dans la lutte contre cette maladie, première cause de consultation, d’hospitalisation et de décès au Gabon et en Afrique.

"Un business plan a déjà été élaboré. Il s'agit là d'un outil de mobilisation des ressources qui consiste à déterminer les actes prioritaires à mener et qui sont susceptibles d’être financés par les entreprises et les autres partenaires nationaux et internationaux. Nous avons déjà commencé le processus de mobilisation de ces ressources. Nous avons signé un contrat avec la Bicig, la SEEG ainsi que d’autres entreprises. Le gouvernement gabonais s’est impliqué de manière forte en mettant à la disposition des femmes enceintes, 60 000 moustiquaires imprégnées. Nous avons aussi la promesse ferme d’un partenaire qu’est la CNAMGS qui s’engage à couvrir les 25% de gap", confie Dr Safiou Abdou Razack, directeur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP).

S'il est important de traduire en actes la campagne "Zéro palu ! Je m'engage", qui s’étend jusqu’en 2030, l'implication des religieux, jeunes, ONG, élus locaux et opérateurs économiques a été appréciée. Il ne reste plus que les ménages et toutes les autres catégories sociales qui sont invitées à emboîter le pas.

Avec la mise en place d'un marketing social par le PNLP, la moustiquaire imprégnée dont le prix varie entre 7 000 et 14 000 francs ne coûtera plus que 3 000 francs, grâce à un appui du gouvernement.

En rappel, "Zéro palu ! Je m'engage" est une campagne publique visant à mettre fin au paludisme partout sur le continent africain. Ratifiée par les chefs d'États lors du sommet de Nouakchott en juillet 2018, elle est co-dirigée par la Commission de l'Union africaine et le partenariat RBM pour en finir avec le paludisme.



Frédéric Serge LONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.