Musique/Décès de Mackjoss : La chute du baobab

La nouvelle que tout le monde redoutait tant est tombée mardi, peu avant minuit : Mackjoss est mort.

Le célèbre auteur-musicien-compositeur, on le savait déjà, se battait courageusement contre la maladie. A quelques proches qui l'avaient rencontré au Centre hospitalier de Libreville (CHUL) où il avait été réadmis en soins, la semaine dernière, le musicien gabonais de renom avait même ironisé sur la folle rumeur annonçant son décès deux semaines plus tôt sur les réseaux sociaux.

Mais l'inéluctable rendez-vous avec la camarde est arrivé, hélas, ce 17 avril 2018 : Mackjoss, Jean-Christian Mboumba Makaya, de son nom civil, disparaît à 72 ans entamés. Terrassé, selon une source hospitalière, par le diabète et un cancer de la prostate, contre lesquels il menait un combat acharné depuis quelques années.

Immense perte pour la musique gabonaise. Le disparu a mené, sans discontinu, une longue carrière d'auteur-compositeur des plus exaltantes.

Mackjoss, c'est avant tout une voix. Une de ces voix si singulières et des chansons atemporelles où se mêlent allègrement humour, allégorie et parabole. Autant de chansons laissées à la postérité qui se donnent à écouter, aujourd'hui, comme des leçons de vie.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.