Musique : ''Les héritiers'' pour immortaliser Kacky Disco

Musique : ''Les héritiers'' pour immortaliser Kacky Disco

"Un artiste ne meurt jamais." Une maxime bien connue. Antoine Biyamba, musicien, chanteur, auteur-compositeur gabonais, plus connu sous son nom artistique de Kacky Disco, qui a tiré sa révérence le 3 septembre 2017, a marqué les esprits par son style musical populaire. Ikoda, Oriengo, Matsuakamatsuaka, Mariengs mode et le fumboa, sont autant de concepts artistiques qu'il a su développer de son vivant.

Des concepts qui désignent à la fois la danse, des rythmes musicaux et la chorégraphie. Plus de deux ans après sa disparition, ses albums explosent encore dans les bacs. Et pour maintenir cette flamme, un groupe dit ''Les héritiers de Kacky Disco'', monté par ses principaux danseurs, Aubin Singamouala et Francis Ibouli Bob, vient de voir le jour à Libreville. Ses membres entendent pérenniser l'œuvre de l'artiste musicien disparu en perpétuant les sons, les rythmes et le style musical de leur illustre modèle. Leur slogan :  "Nous sommes Kacky Disco."

Ainsi, il n'est plus rare de voir ce nouveau groupe en prestation lors des spectacles, cérémonies de mariage, veillées mortuaires, anniversaires, rencontres politiques et autres concerts musicaux. "C'est notre manière de garder vivace le souvenir de celui qui était notre leader artistique, et de qui nous avons tiré beaucoup de profits", explique l'un d'eux.



Isaac MUKETA MUELE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.